Affichages : 2122
Imprimer

 
C'est au cours de la soirée d'hier qu'avait lieu le match de première ronde de la Coupe du Québec, moment que les joueuses de la troupe de Durnick Jean attendaient impatiemment. En effet, à l'aube de cette compétition, le senior féminin AAA recevait Blainville, une équipe de division 1 qui n'avait encore jamais croisé leur chemin. Bien que les deux groupes ne se connaissaient pas, l'objectif fixé était le même; sortir vainqueur de ce match et accéder à la ronde suivante. Malheureusement pour les trifluviennes, l'issue de ce match est l'exemple parfait de l'expression suivante: ce n'est pas toujours la meilleure équipe qui gagne.
 
"On a eu le contrôle du jeu au cours de la grande majorité du match, mais notre manque d'opportunisme nous a coûté la victoire", explique l'entraîneur. En effet, le verdict nul de 0-0 durant le temps réglementaire ne tient pas compte des occasions offensives du CSTR. Les trifluviennes ont eu à plusieurs reprises la victoire au bout du pied, sans toutefois trouver le fond du filet. Les spectateurs étaient sur le bout de leur banc, les dernières minutes s'écoulaient quand finalement l'officiel a sifflé la fin du 90 minutes de jeu, annonçant par le fait même le début de la prolongation. Blainville a marqué sur un coup franc à l'entrée du 18 mètres, Trois-Rivières a riposte deux fois plutôt qu'une alors qu'Alicia Massicotte, l'auteure de ces deux buts, a donné l'avance au CSTR à la fin du premier 15 minutes de prolongation. Par contre, les règlements de la compétition sont clairs, les deux 15 minutes doivent être joués jusqu'à la fin avant de déterminer l'équipe gagnante. La deuxième prolongation s'est écoulée et encore une fois, un coup franc est offert à l'équipe visiteuse et leur permet ainsi de ramener le pointage à 2-2. Les 120 minutes terminées, aucun vainqueur n'a été déterminé et c'est une séance de tirs de barrage qui a conclu la rencontre pour finalement donner l'avantage à Blainville. "Je suis fier de notre performance sur le terrain, mais il s'agit d'une des défaites qui me fait le plus mal à digérer comme entraineur", renchérit Durnick Jean. 
 
Malgré un résultat crève-coeur qui représente très peu le ton donné à la rencontre d'hier soir, il est tout de même possible d'en tirer du positif si on se concentre sur le futur de l'équipe. "Ce match devra être une motivation pour le reste de notre saison car on a pu voir que nous pouvions dominer une équipe de première division", conclut l'entraîneur. La saison de l'équipe senior féminine AAA se continue alors qu'elles recevront St-Lambert, ce dimanche 12 juillet à 16h, au stade Diablos. 

 

Mis à jour le jeudi 9 juillet 2015 20:11